Le nouveau Ford Transit 2014

Mars 2014 – Voici donc le nouveau et très attendu grand fourgon de Ford. Le Transit s’affirme d’emblée comme un modèle très abouti et s’impose immédiatement comme un acteur essentiel du marché. Ce Transit est nouveau à tout point de vue, mais il reprend l’ADN de son prédécesseur, composé de diversité et de prix compétitifs.

 

Le nouveau Transit est équipé du moteur diesel Duratorq 2,2 litres, décliné en trois niveaux de puissance : 100 ch, 125 ch ou 155 ch ainsi qu’en transmission traction, propulsion et 4×4, avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.
Les Transit ECOnetic que nous avons pu essayer sont tous animés par la version 125 ch du 2.2 TDCi, avec un calibrage spécifique, le système Start-Stop ainsi que la fonction de contrôle d’accélération de Ford. Ils sont disponibles en six variantes différentes de carrosserie fourgon, en traction, jusqu’à 3,5 tonnes de poids total en charge (PTC) et affichent les consommations et les émissions de CO2 les plus faibles de la catégorie, avec seulement 177 g/km et 6,8 l/100 km pour les versions les plus sobres.transit ford

 

Un touriste allemand agressé dans l’indifférence

Sorigny. En route pour Royan dans son camping-car, un avocat allemand a été agressé par un routier sur l’A 10, au péage. Personne ne l’a aidé.
camping car

Ces vacances resteront pour Andreas Riep, un avocat allemand de 50 ans, synonyme de traumatisme. Alors qu’il conduisait son camping-car en direction de la côte atlantique, il a été victime d’une agression physique et verbale mercredi 7 août, sur l’A 10, à hauteur du péage de Sorigny. Comme dans le film « Duel » de Steven Spielberg, un poids lourd qui venait de le doubler à 85 km/h l’a volontairement percuté trois fois à l’avant puis s’est rabattu. « Il a démoli le pare-chocs avant en toute conscience. Cet acte aurait pu entraîner une catastrophe sur la route mouillée par la pluie », a déclaré plus tard l’avocat aux policiers de Royan.

La scène filmée au téléphone par des témoins

Andreas Riep a continué à rouler jusqu’au péage, trois kilomètres plus loin. Descendu de son camping-car pour se plaindre, il a essuyé un flot d’injures anti-allemandes type « Fuck nazi ! Fuck Merkel ! » par ce chauffeur, qui est ensuite sorti de sa cabine.
Il a pris le touriste par les cheveux, l’a collé au sol puis l’a roué de coups de pieds. Ce chauffeur est remonté dans son camion, a reculé deux fois dans le camping-car puis a filé en direction de Bordeaux. Tétanisé, blessé, Andreas Riep est resté sur place, où se trouvaient de nombreux témoins. Des gens ont même filmé la scène avec leur téléphone portable.
Il y a pire : cet homme a demandé de l’aide à une quarantaine d’automobilistes sans en obtenir. « Personne ne m’a aidé ni appelé les secours. Il y avait un bouton d’alarme au péage, j’ai appuyé dessus. Au bout de cinq minutes, quelqu’un est venu puis a fini par appeler la gendarmerie, arrivée une demi-heure après l’attaque de mon camping-car par ce camion transportant du matériel d’échafaudage. »
A Royan, l’avocat a consulté un médecin-urgentiste, qui a fixé à sept le nombre de jours d’incapacité temporaire de travail compte tenu des blessures. L’avocat a informé le consulat allemand de la situation.
Pas à l’aise en France, l’avocat a souhaité rentrer le plus vite possible dans son pays après être passé par Paris. Mais auparavant, en bon avocat, il a tenu à prévenir du danger représenté par ce routier d’une trentaine d’années, blond, très robuste, « qui utilise sans remord son véhicule comme une arme ». Malheureusement, les caméras n’ont pu lire les plaques d’immatriculation de son camion.